BANDEAU GREG LEBLANC 2017 copie copie11       

  


07 juillet 2016 : Week-end compliqué.
Ce week-end dans la Nièvre se déroulait la quatrième manche du championnat de France Superbike. Ce circuit de Magny-Cours, Grégory Leblanc l’attendait avec impatience et pour cause il y a gagné plusieurs épreuves d’endurances et plusieurs courses de Superbike.

 

Ce à quoi il ne s’attendait pas c’était les réglages difficiles à trouver pour la nouvelle Kawasaki ZX10R, bien qu’en avance sur le championnat, il savait que la moindre petite hésitation, la moindre petite faute pouvait faire s’envoler cette avance en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Samedi durant les essais qualificatifs, avec son team Kawasaki SRC, ils ont de nouveau privilégiés le développement de la Kawasaki ZX10R mais sans parvenir à la régler de manière à l’adapter au tracé nivernais.

Le manque cruciale de séances de test se fait ressentir, en seulement deux séances de 40 min il est impossible d’effectuer un travail qui en temps normal peut prendre plusieurs jours.

La machine numéro 1 du Kawasaki SRC ne pointera qu’à la 7 ème et 8 ème position sur la grille de départ du lendemain à plus d’une seconde des chronos réalisés par Greg l’an passé.

Dimanche le départ de la première course est donné et Grégory Leblanc comme à son habitude brille par son excellent départ mais très vite il est en proie à un problème électronique qui le relais à la 10ème place en fin de course.

Coup du sort, The white se fait violemment percuté dans la ligne droite juste après le drapeau à damier par un concurrent prit dans l’euphorie de l’arrivée. Le bilan santé fait état d’une fracture du 5ème métatarse, une entorse et d’un très gros hématome sur la cuisse.

Il est pourtant hors de question pour lui de déclarait forfait pour la deuxième course de la journée alors il serre les dents et prend place sur la grille de départ l’après-midi, finissant 5ème.

« Mon bilan du week-end ? Je ne vais pas dire catastrophique puisque je marque quand même quelques points mais je perds ma place de leader. On a essayé des multitudes de réglages, on a travaillé en équipe avec mon coéquipier Matthieu Lagrive mais rien n’à fonctionné. Nous sommes même repartis avec une fourche d’origine pour vraiment tout essayer. Ma moto a été totalement détruite lors de la collision et je tiens à pointer du doigt l’excellent travail de mon team pour m’en remonter une pour l’après-midi. J’avais 18 points d’avance en arrivant, je repars avec 16 points de retard autant dire que je suis devenu chasseur. Je remercie mon team, mes mécanos, Gilles et Isa Stafler pour tout le travail fourni ce week-end.  »

C’est donc encore plus motivé que nous retrouverons Grégory Leblanc le 31 Juillet  pour la troisième manche du championnat du monde d’endurance à Suzuka au Japon.

Précédent - Retour - Suivant

1553340 visiteurs
2 Wheels Promotion / Copyright© 2017 Grégory Leblanc  -  Mentions légales - tous droits réservés


Site mis à jour le
07 septembre 2017